Fences

affiche

film_infos

Bande annonce        Bande originale

resume

L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences…

Source : Allonciné


mon-avis

Il m’arrive rarement d’aller voir un film à l’aveugle, sans avoir au préalable vu les bandes annonces qui en font la promotion. Fences est pourtant l’un d’eux. Hormis quelques extraits que j’ai vu passer sur les réseaux sociaux, j’avais seulement jeté un coup d’œil distrait au synopsis. Ce qui m’a poussée à aller voir ce film, c’était avant tout le casting : voir Viola Davis (Rose) et Denzel Washington (Troy), qui sont deux acteurs que j’admire beaucoup, dans le même film était une raison suffisante pour me donner envie d’aller au cinéma et me laisser surprendre.

Toute la symbolique du film est transmise par le biais du titre : fences signifie barrières en français, et c’est de cela dont il est question tout au long de l’histoire, au sens littéral comme métaphorique. Les barrières qui se dressent entre les membres de la famille Maxson symbolisent leurs divergences d’opinions, la différence de conception de la vie, de la famille ou de l’amour qu’ils ont. Les fils de Troy : Lyons et Cory n’ont qu’une volonté, celle de vivre de leur passion ; la musique pour le premier et le baseball pour le second. Toutefois, cette vision des choses entre en conflit avec celle de leur père qui souhaite qu’ils mènent une vie sûre et à l’abri du besoin grâce à un emploi stable. Selon Troy, de trop nombreuses barrières risquent de se dresser contre eux à cause de leur couleur de peau s’ils choisissent de suivre leur passion. Ces rapports de force sont traités avec justesse et le jeu d’acteurs est tel que l’on ne peut rester de marbre face à ces tensions et ces difficultés familiales rencontrées par les protagonistes.

J’ai éprouvé de la compassion pour Cory et Lyons, j’ai été à la fois attendrie et énervée contre Troy et émue par Rose. D’ailleurs, à propos du rôle joué par Viola Davis, je crois que c’est celui qui m’a le plus retournée. Le fait qu’elle ait remporté l’Oscar du meilleur second rôle féminin, quelques jours avant que j’aille voir le film m’a peut-être influencée dans mon jugement, je ne saurais le dire. Mais ce qui est sûr, c’est que sa performance et son personnage sont marquants. Rose est un personnage chaleureux, doté d’un fort tempérament, qui fait preuve de justesse et tout simplement admirable. La nomination et l’Oscar remportés par Viola Davis sont à mes yeux amplement mérités.

Puisque je suis allée voir ce film en sachant peu de choses à son sujet, j’ai été surprise du tournant que prenait l’histoire. On passe de l’ambiance chaleureuse et bon enfant en début de film, pour basculer progressivement vers les drames qui viennent assombrir le tableau de famille des Maxson. Ce fait nous rappelle d’ailleurs que les apparences sont trompeuses : sous une façade heureuse peut se cacher des secrets, du ressentiment ou du mal être.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis ressortie de cette séance de cinéma avec le cœur en miettes, à la fois subjuguée par la beauté et la justesse du film que je venais de voir, mais aussi profondément triste à cause de tous les évènements qui ont chamboulés la vie des Maxson. Je pense que le fait que l’on suit l’histoire d’une famille y est pour beaucoup : pour ma part, quand il s’agit de ce genre d’histoire, je ne peux pas m’empêcher de m’imaginer à la place des protagonistes, de m’identifier à eux et donc de ressentir une grande empathie pour eux. Par delà cette histoire de famille, avoir un aperçu des conditions de vie aux États-Unis à cette époque était intéressant, bien que cela soit bref car l’intrigue est fortement centrée sur les Maxson.

Je pense que vous aurez deviné que j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce film. Pourtant, je vous avoue que j’ai trouvé le début parfois un peu long, le temps de mettre le contexte en place et sûrement aussi car je ne savais justement pas où je mettais les pieds. Néanmoins, on finit par être happé par cette histoire familiale et ces personnages attachants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s