Fences

affiche

film_infos

Bande annonce        Bande originale

resume

L’histoire bouleversante d’une famille où chacun lutte pour exister et être fidèle à ses rêves, dans une Amérique en pleine évolution. Troy Maxson aspirait à devenir sportif professionnel mais il a dû renoncer et se résigner à devenir employé municipal pour faire vivre sa femme et son fils. Son rêve déchu continue à le ronger de l’intérieur et l’équilibre fragile de sa famille va être mis en péril par un choix lourd de conséquences…

Source : Allonciné


mon-avis

Il m’arrive rarement d’aller voir un film à l’aveugle, sans avoir au préalable vu les bandes annonces qui en font la promotion. Fences est pourtant l’un d’eux. Hormis quelques extraits que j’ai vu passer sur les réseaux sociaux, j’avais seulement jeté un coup d’œil distrait au synopsis. Ce qui m’a poussée à aller voir ce film, c’était avant tout le casting : voir Viola Davis (Rose) et Denzel Washington (Troy), qui sont deux acteurs que j’admire beaucoup, dans le même film était une raison suffisante pour me donner envie d’aller au cinéma et me laisser surprendre.

Lire la suite

The Birth of a Nation : entre histoire et actualité

the_birth_of_a_nation_500

infos


resume

Trente ans avant la guerre de Sécession, Nat Turner est un esclave cultivé et un prédicateur très écouté.
Son propriétaire, Samuel Turner, qui connaît des difficultés financières, accepte une offre visant à utiliser les talents de prêcheur de Nat pour assujettir des esclaves indisciplinés. Après avoir été témoin des atrocités commises à l’encontre de ses camarades opprimés, et en avoir lui-même souffert avec son épouse, Nat conçoit un plan qui peut conduire son peuple vers la liberté…

Source : Allociné

Bande annonce       Bande son du film


The Birth of a Nation est régulièrement mis en parallèle avec 12 years a slave réalisé par Steve McQueen. Je dois avouer que moi-même, en lisant le synopsis, je n’ai pas put m’empêcher d’y songer, 12 years a slave m’avait profondément marquée et émue, au point qu’en apprenant qu’il avait été adapté d’un témoignage réel qui était disponible et traduit en français, je me suis lancée dans sa lecture pour ensuite visionner à nouveau le film avec un œil nouveau. J’ai adoré et j’ai été bouleversée autant par l’un que par l’autre.

Pourtant, The Birth of a Nation est différent du film de Steve McQueen. La période historique couverte n’est pas la même : 12 years a slave commence en 1841, alors que le film de Nate Turner débute une dizaine d’années avant. Ce n’est certes qu’un détail, mais cela à son importance dans l’histoire, dans l’un comme dans l’autre, les personnages sont en quête de liberté, mais pas de la même façon. Alors que Solomon Northup de 12 years a slave est un homme libre, injustement devenu esclave et voulant retrouver sa liberté pour rejoindre sa famille, Nate Turner de Birth of a Nation est né esclave et ne cherchera pas qu’à obtenir sa propre liberté, mais celle de son peuple tout entier. Lire la suite

L’étrange Noël de Monsieur Jack : souvenirs d’enfance et coup de cœur intemporel

nightmarebeforexmas

Noël est passé, mais je vais vous parler ici d’un film que l’on peut regarder lors de n’importe quelle occasion ou période de l’année. Je l’ai écrit dans ma présentation : je suis une immense fan de l’univers de Tim Burton, et quoi de mieux pour inaugurer la rubrique films, que de parler de mon film d’animation favori ? Burton n’a d’ailleurs pas été aux commandes de celui-ci car il travaillait sur l’une des adaptations de Batman qu’il a réalisées. Pour autant, L’étrange Noël de Monsieur Jack porte l’empreinte de son univers si particulier et compte tout de même parmi ses films car l’univers, les personnages et le style graphique sont de lui.

Lire la suite