Sweet sixteen d’Annelise Heurtier

sweet_sixteen_fond_blanc

resume

1957, Arkansas, USA.
Molly, 15 ans, fait face à un destin plus grand qu’elle. En compagnie de huit camarades, elle s’apprête à faire sa rentrée des classes au lycée de Little Rock – un établissement réservé aux Blancs, comme tous les lycées de tous les états d’Amérique du Nord. Molly, elle, est noire. Cette tentative d’intégration, la première aux États-Unis, suscite un violent rejet et un effroyable déferlement de haine. C’est avec émotion que l’on suit le parcours de cette jeune fille réservée mais animée de la plus farouche résolution, qui parvient à rester droite au cœur de la tempête.

Cette histoire est inspirée de faits réels.

– Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?
Molly était d’abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
– Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.


mon-avis

Noir ou pas, on finira tous avec la peau fripée. p.137

Sixteen Sixteen est un livre court. Tout juste 213 pages que l’on peut dévorer en une après-midi (ce que j’ai d’ailleurs fais), mais c’est surtout 213 pages qui vont vous bouleverser, vous révolter et vous émouvoir. Personnellement, ça a été une de mes premières lectures de 2017 et un vrai petit coup de cœur.

Avant d’entrer dans l’histoire, le livre débute par un avant-propos pour informer le lecteur du contexte historique aux États-Unis durant les années 1950, et que le récit qui va suivre est inspiré de faits ayant réellement eu lieu. Sweet Sixteen cible un public assez jeune (dès 12 ans), c’est donc un point historique important à souligner pour comprendre les enjeux exposés dans le roman, si la lutte pour les droits civiques des noirs américains ou de la Ségrégation sont méconnus du lectorat. Lire la suite

Publicités